Lutte raisonnée, agriculture biologique et biodynamie ...

11 mai 2015

Sur nos fiches techniques, nous indiquons dès que possible la méthode de culture de chaque domaine.
Il est parfois difficile de comprendre les différents termes et ce qu'ils engendrent dans le verre.
"La Cave du Temple By Fun and Fine Wine" fait le point pour vous.

Sans préjugés ni jugement, bien sur...

Qu'est ce que la lutte raisonnée ?

Cette méthode de culture, définie par l’OILB (Organisation Internationale de Lutte Biologique et Intégrée), permet l'utilisation de produits de synthèse (pesticides et herbicides) dans des quantités modérées. Cette "lutte raisonnée" passe par de l'observation des différentes parcelles pour anticiper les traitements et limiter l'impact sur l'environnement. La plupart des vignerons en lutte raisonnée présent à "La Cave du Temple By Fun and Fine Wine" privilégie le travail mécanique des sols (labour, désherbage mécanique, cheval ...) aux produits de synthèse.

 

Qu'est ce que l'Agriculture Biologique ?

Dans cette méthode culturale, tout produit chimique de synthèse est banni. Pour privilégier la vie micro-organique et microbienne des sols, le viticulteur utilise des produits naturels et privilégie la lutte naturelle entre les insectes et la biodiversité. Le cahier des charges est extrêmement contraignant et contrôlé par différents labels (Ecocert, Qualité France ...). Le travail à la vigne est donc plus difficile, la surveillance astreignante, les rendements moindres... Dans certaines régions très escarpées, cette méthode culturale relève parfois de l'exploit. Nombreux sont les producteurs représentés à La Cave du Temple en Agriculture Biologique sans forcément le revendiquer. A ne pas confondre avec les vins natures (sans sulfites rendant leur conservation plus compliquée).

 

Qu'est ce que la Biodynamie ?

L’agriculture biodynamique, appelée communément biodynamie, est une méthode culturale dont les bases ont été posées par Rudolf Steinert dans une série de conférences données aux agriculteurs en 1924. L'idée générale repose sur des théories d'environnement global considérant les vignes comme un organisme vivant avec un équilibre à respecter entre les quatre éléments (terre, eau, air et soleil). Pour cela, le viticulteur privilégie les défenses naturelles de la vigne, en travaillant le sol par des labours, en améliorant la vie microbienne du sol par des préparations animales (bouse de vache), végétales (ortie, pissenlit, valériane, camomille ...) et minérales (silice). Il respecte les cycles végétatifs de la vigne en s'inspirant d'un calendrier lunaire et planétaire. Les méthodes culturales sont contrôlées par l'organisme Demeter. Dans le verre, les vins gardent, pour la plupart, une fraîcheur et une minéralité merveilleuse.